Préparez-vous

Se préparer est l'une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour essayer de profiter au maximum du temps de consultation dont vous disposez. Faites la liste préalable de vos préoccupations et de vos questions et référez-vous-y tout au long de la consultation.

Priorisez vos préoccupations

Malheureusement, vous n'aurez pas toujours le temps d'aborder toutes vos préoccupations en détail. Pensez aux choses les plus importantes pour vous et concentrez-vous d'abord sur ces points.

Venez accompagné(e) d'un membre de votre famille ou d'un(e) ami(e)

Faites-vous accompagner par une personne pouvant vous soutenir tout au long de la consultation et s'assurer que vous comprenez parfaitement ce que dit le médecin. 

Posez des questions

Si vous n'êtes pas sûr(e) de bien comprendre ce que dit votre médecin, posez-lui des questions jusqu'à ce que vous ayez bien tout compris.

N'ayez pas peur de demander un autre rendez-vous

Si vous avez l'impression de ne pas avoir eu assez de temps pour aborder tout ce dont vous souhaitiez parler, demandez un rendez-vous de suivi. Cela vous donnera plus de temps pour parler de vos symptômes en détail.

Comprenez vos symptômes

Quels que soient les symptômes que vous présentez, il est important que vous preniez le temps de réfléchir exactement à ce qu'ils vous font ressentir et à la façon dont ils ont évolué au fil du temps, afin de pouvoir les décrire avec précision à votre médecin. N'oubliez pas d'être aussi précis(e) que possible et prêtez attention aux détails. Vous pouvez utiliser notre guide de discussion pour ordonner vos idées et les coucher sur papier. D'autre part, la tenue d'un journal peut vous aider à suivre l'évolution de vos symptômes. Voici quelques questions que vous pourriez vous poser :

  • Où se présentent mes symptômes ?
  • Que me font-ils ressentir exactement ?
  • Empirent-ils ou s'améliorent-ils ?
  • Depuis combien de temps sont-ils présents ?
  • Comment affectent-ils mon quotidien ?
  • Quand se font-ils le plus remarquer ?
  • Ai-je d'autres symptômes ?

Les maladies des muscles proximaux sont rares, ce qui veut dire qu'il est fort peu probable que vous en souffriez d'une. Quelle que soit la cause de vos symptômes, prenez le temps de les comprendre et d'apprendre à en parler efficacement à votre médecin pour pouvoir en déterminer la cause. Si vous pensez souffrir de symptômes de maladies des muscles proximaux, prenez le temps de vous informer davantage.

Imprimer cette page

 

Liste des symptômes

Explorez des symptômes de maladies des muscles proximaux et découvrez les différentes façons dont ils peuvent se manifester.